Maradona : moi j'ai fait gagner le peuple

TOUS ONT ESSAYÉ DE M’EMPÊCHER D’ÊTRE CE QUE JE SUIS : le meilleur joueur de l’histoire. Ma différence les fait flipper. Mon extravagance me rend dangereux : un anarchiste du ballon, bien au-dessus du gentil papi Pelé. Quand tu sors de leurs normes, ils attendent ta chute avec impatience. Me laisser faire ? Pas mon genre. C’est quand on me pousse à revenir de loin que je rapplique encore plus fort. 1994. Après une traversée du désert, je conclue l’action parfaite. Brassard de capitaine. Torse bombé. Leader respecté d’une équipe de jeunes talents. Et je la balance en pleine lucarne.

Avec moi, pas d’autre issue possible. Je sprinte vers les caméras. Je toise le monde d’un regard fou, allumé, vengeur. Un regard qui vous gueule dessus : « Maradona is back ». Je ne suis jamais parti. Trois jours plus tard, ils réussiront à m’arrêter. Pas en me bousillant la cheville, comme autrefois. Ils ont trouvé un autre moyen : mon sang et ma pisse. Analyse sordide. Les élites me condamnent. Je m’en fous. Moi, j’ai fait gagner le peuple. Des bas-fonds de Naples aux bidonvilles de Buenos Aires. Des terrains anonymes aux plus grands stades où j’ai vaincu. Je pars la tête haute, laissant comme héritage ce regard du fou qui n’en fait qu’à sa tête. Le regard de l’homme libre.

TEASER ALL EYEZ #3
 
Abonnement 1 an
6 numéros pour 25€ + goodies
Bonus bd
ZIKI BALLON D'OR

Anciens numéros