1996 - 2016 : 20 ans d'albums de rap

La musique afro-américaine est en constante évolution depuis quelques décennies. Et avec la touche Timbaland, nous avons vécu le tournant d’une nouvelle ère. Avec ses sons électro-saccadés, le Rythm n’ Blues à la sauce Timbo est dopée ! Naissance d’une nouvelle génération de beatmakers et d’un nouveau style. One In A Million, le titre de l’album annonçait clairement les choses. Aaliyah allait être une bombe dans le monde de la New jack et du Groove… mais pas que.

Tous hypnotisés par cette nouvelle vague : SWV passe de Weak à Can We Get a Kick Tonight. Wyclef Jean transforme le No, No, No version slow jam des Destiny’s Child en un remix qui lança leur carriere. One In A Million a redéfini les règles.  Deux ans plus tard Brandy, sort un Never Say Never aux prods’ aussi énergiques menées par un Darkchild inspiré. Succès garanti.

Côté look, les ingrédients sont alors les mêmes pour ces jeunes interprètes menées par le trio de ces « late 90’s » Brandy, Monica, Aaliyah : baggy, tee-shirt moulant, coiffure et maquillage impeccables. Dans le clip génial du titre If your Girl Only Knew, on se souviendra de son look motard tout de cuir vêtue avec un mini-haut + « baggy ». Il nous donne aussi la température d’une industrie musicale pas encore folle, où l’heure n’est pas à la surenchère de l’exhibition du corps des chanteuses et où les danses et tenues sexy étaient réservées à Adina Howard!

Cinq ans après, Timbo et Aaliyah remettent le couvert et sortent l’album intitulé Aaliyah. Les mêmes touches sont proposées et les hissent à la première place au Billboard 2001. L’artiste nous offre de magnifiques clips pour les titres More Than A Woman, We Need A Resolution ou Rock The Boat, un travail qui l’emmènera au Panthéon.

Son producteur Timbaland s’installe sur le trône pour quelques temps. Il collabore avec Justin Timberlake, Nelly Furtado et d’autres artistes avant de perdre la magie que lui inspirait sa muse.

Nous sommes donc en attente du nouveau tournant, de la nouvelle prod’ atomique. Mais le changement viendra d’ailleurs : le nouveau millénaire nous avait promis le réchauffement climatique, mais on était loin de s’attendre à la méga canicule audiovisuelle. On se souviendra du corps moite de la Britney dans son fameux Slave For You (Pharrell à la prod.) en 2001. Puis Octobre 2002, sortie de l’album Stripped de Christina Aguilera avec le titre Dirrty : et là, on y va à fond : culotte rouge, pauses lascives, paroles “nasty” (c’est elle qui le dit !). On entre dans la New Era, celui du Rythm Naked Blues !

Bien entendu, la formule a été lancée par Madonna il y a des années mais aujourd’hui il n’y a plus d’exception… Les sous-vêtements sont la tenue correcte exigée aussi bien pour les clips que pour la scène. Entre le Hot Like Fire d’Aaliyah et le Rude Boy de Rihanna,il y a l’attitude et la tenue qui changent, et ce n’est pas un moindre détail !

Une chose est sûre, si l’album One In A Million a ouvert les portes d’un univers musical qui était exclusivement réservé pour les jeunes chanteuses noires, il a surtout participé à une identification culturelle et a posé des nouvelles bases rythmiques pour le R’n’B. Il y a les albums multi-tubes et les “classics”. Le multi-tubes est efficace, il t’assure des top-ventes mais ne contribuera pas à un nouvel élan musical contrairement au “classic” qui va influencer toute une génération de musiciens et proposer un nouveau style.

Vingt ans après, musicalement parlant, y a t’il eu un autre album qui a marqué l’histoire du courant Rythm’n’Blues ? En tous cas, les filles, vous pouvez vous rhabiller, on vous écoutera quand même.

TEASER ALL EYEZ #3
 
Abonnement 1 an
6 numéros pour 25€ + goodies
Bonus bd
ZIKI BALLON D'OR

Anciens numéros